Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 11:17

Après la rencontre de l’idéal cowboy,

Envie de choisir une monture et de partir à l’aventure.

Conquérir ce qui est vu d’ici comme le nouveau western.

 

Jouer son jockey.

Pas de limite, entre fiction et réalité.

Apprivoiser l’animal, faire corps avec lui et trouver sa place dans la société.

Devenir cavalier.

Créer pour parader pour exister.

 

Le temps d’un concours épique en tenue d’apparat, mettre à l’unisson la communauté
et amorcer une grande chevauchée.

 

La soif de liberté viendra de l’amour de son poulain.

 

Dans cette course hors compétition, les derniers seront les premiers.

 

Mohamed Bourouissa à travers « Urban Riders », réinterprète en quelque sorte le mythe de Pégase, y trouvant une nouvelle source poétique qui nous enchante, non sans nous surprendre.

 

Entre The Wire et nos souvenirs de kermesse, on se prend à vouloir faire un tour dans le manège.

"Urban Riders" par Mohamed Bourouissa, Musée d’art moderne de la ville de Paris, jusqu’au 22 avril 2018

"Urban Riders" par Mohamed Bourouissa, Musée d’art moderne de la ville de Paris, jusqu’au 22 avril 2018

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens