Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 11:46


Il n'a pas besoin de moi.
Non, vraiment pas.
Et loin de moi l'orgueil de croire qu'en quelques lignes je pourrai exprimer cette force, cette justesse,
cette maîtrise qui font de ce film, "le film d'après" (comme le dit Jacques Audiard).
Une qualification, certes aux consonnances sarkoziennes, qui affirme cependant cette liberté de montrer
qu'un autre cinéma est possible malgré les comédiens bankables, trop propres, trop lisses, trop sages.
Malgré des histoires à l'eau de rose de quadras déprimés et déprimants.
Malgré des réalisations qui n'envient rien à "Sous le soleil".

Un film qui prend à la gorge.
Un film à bout de souffle.
Un film comme une claque et on tend l'autre joue.

Un film prophétique.
Un grand prix.
et Tahar Rahim...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens