Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 10:11

A première vue et pour l'expérience personnelle que nous en avons (vacances passées quasi exclusivement en paréo et tongs), Athènes ne fait pas encore partie de ces fashion capitales où l'on voit défiler tout le sérail, de façon cyclique, au pas de course et en mode hystérique.

Or, quoi de plus naturel pour le berceau de notre civilisation, qui plus est, après plusieurs saisons trustées par les spartiates - it shoes de l'été 2009, de donner à l'aube du troisième millénaire, une nouvelle dimension à un secteur qui a tendance à tourner en rond.

 

Si Sophia Kokosalaki est devenue, en quelques collections, la coqueluche des rédactrices de mode, dessinant une garde-robe qui joue parfaitement avec les codes classiques de la silhouette grecque (plissés, drapés, taille soulignée, matières aussi légères qu'au tombé parfait), permettant ainsi aux Athéniennes de déambuler à l'ombre des oliviers en toute élégance et décontraction ou encore de se perdre dans les rues de Kolonaki sous le regard ombré des lunettes ciglées, Thanos Kyriakides propose une autre vision de la mode.

 

Et c'est peu de le dire ainsi.

En effet, ce fashion editor, grec de son état - comme son nom l'indique, ayant travaillé avec les titres les plus fameux de la galaxie "chiffon", a développé un art personnel et unique entre sculpture et mode. 

Tel Daredevil, la cécité qui s'est immiscée dans sa vie, a été la voie de la révélation de son talent.

Ce qui aurait pu être une tragédie, à l'instar de celle d'Oedipe, a été l'occasion de faire naître un personnage BLIND ADAM, dont le pouvoir est de créer des oeuvres (vêtements) aussi puissantes qu'évanescentes, sculptant les corps en quelques lignes.

 

C'est délicat et brut, incroyablement hors de la surenchère contemporaine et des calculs marketing.

Comme une armure presque invisible, qui protège de l'ère du temps, de cette course effrénée après le style et la tendance.

Comme un filet qui retient le frôlement d'une autre peau, qui rend prisonnier les sentiments filants, défiant l'éternité.

 

Thanos Kyriakides/ BLIND ADAM tel Thésée, nous rappelle que la vie ne tient qu'à un fil.

Qu'il ne faut jamais le lâcher.

Qu'il faut tirer toujours dessus pour y puiser la lumière même emmêlée.

 

 

Et si en plus c'est wearable !

blind-adam_thanos-kyriakides2.jpg

 

blind-adam_thanos-kyriakides3.jpg

 

blind-adam_thanos-kyriakides.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens