Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 18:28

Dan Flavin - MOMA

Un siècle que je suis partie...
D'autres repères, d'autres rythmes. Fin du fantasme.
In real life, c'est sans commune mesure.

Une ville en chair et en os.
L'odeur de l'herbe coupée de Central Park, du regular coffee in the streets, de la poussière dans les shop vintage de Brooklyn, du béton cirée dans les galeries de Chelsea...

Gotam City. No way.
 
Une ville qui dort, respire, court en running, avec baby sirotant un milkshake dans la poussette au bout des bras.
Une ville manucurée, en hoodie, pompom short et en tong.
Une ville où les écureuils remplacent les pigeons.
Une ville où l'on mange des pretzels et des hot dog avec choucroute pour 1 $.
Une ville où tout est immense mais OPEN.
Une ville qui faut vivre.
Une ville qui rend libre.

- "Take care"
- "I will do my best"

- "I can't control myself"

- "You look like a perfect couple"

To be continued in pictures...




Partager cet article
Repost0
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 10:50
Comment échapper à cette réflexion quotidienne "Vie de merde" ?
Prendre un bouquin de philo dans le métro.
Ne pas avoir peur de s'y reprendre à deux fois, de ne pas comprendre au premier coup. Abandonner la lecture en diagonale et affronter le texte, mot par mot.
Une vraie bagarre avec des upercuts, des crochés du droit et des cordes qui rebondissent.
Insister pour faire entrer dans sa caboche deux ou trois phrases et répéter l'expérience jusqu'à cette brêche par laquelle entre la lumière.

Effet garanti.

La preuve :
" Pour penser, pars toujours de l'exception contraignante des vérités, et non de la liberté des opinions. C'est un principe ouvrier au sens suivant : il concerne la pensée comme labeur, et non comme expression de soi. Il cherche le processus, la production, la contrainte, la discipline, et non le consentement nonchalant aux propositions d'un monde."

Alain Badiou, Second manifeste pour la philosophie
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 11:20


Face Hunter
http://facehunter.blogspot.com/

Question : est-ce possible d'arpenter les rues de NY plus d'une heure par jour
avec ce genre de chaussures pour une fille qui n'est pas Super Woman ?
Bien sûr l'option taxi est prohibée et je n'évoque même pas le métro, so cheap au vue de la mini étincelante.

Ok. On est d'accord, ce n'est même pas envisageable une seconde.
Donc dites-moi ce que je mets dans une valise pour Big Apple qui vient de vivre une fashion week...
hein...car il est hors de question de me retrouver sur papier mat ou en fond d'écran sans style à NEW YORK.
IT'S FORBIDDEN.

C'est facile quand on part à la mer : paréos, bikini, tongs et une tenue pour le soir.
Le minimum pour mettre en valeur une peau hâlée - argumentaire purement théorique, j'en conviens.
Mais là...

J'angoisse.

 
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 09:35


Richard Avedon

Au réveil, ce matin une angoisse : j'ai peur qu'il y ait erreur sur la personne.

En effet, en y pensant, je me disais qu'à la lecture quotidienne de ce machin - je n'ai pas encore réussi à définir cet acte récurrent - on pourrait se méprendre sur la santé mentale de l'auteur voire déclarer sans retour que je suis psycho-rigide et pas franchement le genre de people facile à vivre, avec qui on rêverait de passer la soirée.

Or, certains pourront attester du contraire.

Car oui, dans la vraie vie, je suis une fille très drôle.
Non, très, très drôle.
Croyez-moi.

Ici c'est pour faire genre.
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 16:21

KO

Dur comme fer.
J'y croyais les yeux fermés.
J'avais toutes mes chances. 
J'avais l'envie de m'y voir.
Casting  bankable.
J'étais prête à mettre en péril la sécurité de l'emploi.

Et puis rien...
FUCK ! FUCK ! FUCK !

Hiroshima dans ma caboche.
Faire le forcing, jouer la relou, mettre son amour propre de côté et tenter le tout pour le tout
ou renoncer sans vague, sans remou, juste un regret de plus sans même savoir pourquoi ?

Tomorrow maybe
La nuit porte conseil...
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 10:41

- "Vous êtes vraiment un dégueulasse"
- "C'est quoi dégueulasse ?"


-----------------------


- "Quelle est votre ambition dans la vie ?"
- "Devenir immortel et mourir"


A bout de souffle

Jean-Luc Godard 
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 15:46

Campagne Balmain

Respecter les limitations de vitesse, les horaires de rendez-vous, les règles de bienséance.
Jamais d'excès, enfin de façon si exceptionnelle que ce n'est pas ce que l'on pourrait appeler une attitude rock'& roll.
Manger, bouger équilibré.
Rien qui ne dépasse.
Dire toujours oui.
Répondre "et toi ?" à cette question pour la forme "Tu vas bien ?"

Manque de caractère ? Inodore ? Incolore ? Sans saveur ?
Les autres ont-il ce goût-là aussi ?

Le syndrome de la fille de supermarché, qui sans fard, dans le reflet d'un frigo à surgelés, lutte pour arriver vivante jusqu'à l'étape du passage en caisse.

De l'assurance pour devenir ce que je suis, il m'en faudra bien davantage.
Et toujours pas de nouvelle.
Je recommence à douter.
Vicieux.
Sans fin.
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 12:36

Juan Fransisco Casas


Pourquoi est-ce si compliqué de vivre cet instant, sans se soucier de ce qui suivra ?
Pourquoi cette angoisse toujours, qui tue le plaisir et qui revient comme une rengaine
"te fatigues pas, ça va pas durer" ?

Pourquoi attendre le pire, ne jamais croire à la grâce et lorsque l'on est touchée par elle  - cela arrive - ne s'en apercevoir que trop tard ?

Pourquoi douter de ce lien avec ceux, qui par pudeur ne s'étendront jamais sur le sujet.
Inutile en effet de prendre le risque de tomber dans l'eau de rose...

Pourquoi espérer autre chose, autrement, sans cesse ?
Pourquoi se désespérer de ce qui n'arrive pas ?
Pourquoi, pourquoi, pour quoi.


Orgueilleuse ma fille.


Partager cet article
Repost0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 18:50
432 pages, une carte détachable en couleurs, une organisation par quartier.
Nouveau livre de chevet : "NYC le meilleur guide sur New York" by Lonely Planet.
Je ne sais pas par quoi commencer. Une page au hasard...

Déjà le vertige.

Avant même d'avoir décollé, savoir qu'il faudra faire des choix parfois cornéliens, car dix jours ne suffiront pas.
Imprimer le plan, s'imaginer déjà dans les rues, faire la liste des indispensables pour le voyage.
Eviter à tout prix le ticket gagnant : bermuda, banane, K-WAY et numérique qui nous feraient passer pour des ploucs.
Premier objectif, devenir new-yorkais, ressentir la vibe comme si nous y étions nés.
Pas sûr que la Statue de la Liberté voit nos gueules d'anges.

Le programme reste à écrire, mais déjà trois mots d'ordre définis :
ELECTRIC / CHIC / FRESH

Ne reste qu'un détail...
L'angoisse du passeport à lecture optique compatible avec la nouvelle législation en vigueur.
Si je n'ai pas vérifié 100 fois sur les sites officiels, recoupé l'information en quatre, je ne sais plus quoi faire.

Si. M'imprégner de l'atmosphère et saliver avec Steffi et André.


Louis Vuitton, Journey to New-York by Agassi and Graf
envoyé par Materialiste. - Voyage et découverte en vidéo.


Partager cet article
Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 11:46


Il n'a pas besoin de moi.
Non, vraiment pas.
Et loin de moi l'orgueil de croire qu'en quelques lignes je pourrai exprimer cette force, cette justesse,
cette maîtrise qui font de ce film, "le film d'après" (comme le dit Jacques Audiard).
Une qualification, certes aux consonnances sarkoziennes, qui affirme cependant cette liberté de montrer
qu'un autre cinéma est possible malgré les comédiens bankables, trop propres, trop lisses, trop sages.
Malgré des histoires à l'eau de rose de quadras déprimés et déprimants.
Malgré des réalisations qui n'envient rien à "Sous le soleil".

Un film qui prend à la gorge.
Un film à bout de souffle.
Un film comme une claque et on tend l'autre joue.

Un film prophétique.
Un grand prix.
et Tahar Rahim...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens