Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 09:59

Je voudrais sa nonchalance
Je voudrais sa mélancolie
Je voudrais sa bouche et ses épaules rondes
Je voudrais m'asseoir dans cette maison, claquer Paul, m'étendre nue sur cette terrasse
et ne pas savoir si j'ai envie d'aller à Capri
Je voudrais lire l'Odyssée en grec et marcher pieds nus sur un tapis au poil long
Je voudrais me baigner dans l'eau de Paul et passer la porte sans même l'ouvrir

"Si tu m'aimes, tais-toi"
Partager cet article
Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 14:43

Campagne Yves Saint Laurent avec Kate à la porte

Un après-midi idéal pour prendre quelques initiatives et faire de la place dans la tête et les placards.
Tourner la page, tendance "on change tout".
NO REGRET.
"L'essentiel"pour ligne éditoriale de la session, on range mais surtout on balance.
Ne pas être trahie et arrêtée par la peur d'avoir froid. 

Equipée d'un sac poubelle 50 litres, après quelques minutes d'échauffement, dans un élan de générosité, d'inconscience clairement, supprimer de sang froid et sans état d'âme le maxi manteau en laine légué
par un être cher il y a de cela presque 10 ans. 
Lui trouver tout les défauts de la terre, lui avouer son désamour qui ne date pas d'hier, en faire don avant l'hiver.

Sentiment de légèreté, on est libre, prête à repartir comme en 40.

Jusqu'à cette vision.
En moins d'une fraction de seconde, on se rend compte qu'on a fait la boulette du siècle,
le faux pas irrécupérable, pire qu'une coupe à la brosse pyroxydée.
Tout s'écroule...sous la vision du "it" coat winter 2009 dans les pages mode d'un féminin
de la semaine qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui que l'on vient d'abandonner au profit
de bonnes oeuvres charitables.

Je viens de passer à côté d'un truc énorme...to be in at time.
LA LOOSE.
Partager cet article
Repost0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 12:04




"La pensée est enracinée dans le corps.
Le corps conçu comme spatialité dynamique.
Là où Husserl cherche l'origine vitale et antéprédicative de la géométrie, Gilles Châtelet dira plutôt :
"Il y a une origine géométrique de la pensée."
Toute pensée est le nouage d'un espace et d'un geste, voire le dépli gestuel d'un espace.
La maxime de vie qui correspond à ce motif peut s'écrire :
"Déplie l'espace qui rend justice à ton corps". 

Alain Badiou, Petit Panthéon portatif, portrait de Gilles Châtelet
Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 17:23


Sorry, I don't remember the artist' name

Arrêt sur image.
La vie entre parenthèses.
La 5e dimension derrière la porte.
Comme dans un film SF où la fin du monde approche sous la menace
d'impitoyables petits monstres verts 2.0.

Les rues désertées.
Les commerces rideaux fermés.
Quelques survivants en sandales chaussettes blanches jusqu'au mollet, perdus dans la ville fantôme.

Pourtant une comédie perfide se trame,
sans crier gare,
sans que personne en prenne toute la mesure.

Car la bête qui somnole au soleil, prépare son retour en fanfare.
Dès lors le temps nous est compté.
Et ce que nous aurions pu faire en toute quiétude, nous l'abattrons dans l'urgence de l'instant,
lorsqu'il l'aura décidé.

Prenons garde à ne pas perdre le rythme et avançons.
Profitons de ce temps pour garder la distance. Pour accumuler des preuves.

Bientôt il sera temps.
En septembre...

Partager cet article
Repost0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 10:07

http://www.theselby.com/

L'homme postmoderne face à la machine...
...à cette machine en particulier.
Synonyme de plaisir et de bien-être.
Un rêve qui devient réalité : 5 fruits et légumes par jour.

La promesse d'un avenir radieux.

Une terre vierge, un terrain de liberté pour ce bientôt trentenaire.

Viennent alors les premières interrogations, les doutes de ce XXIe siècle...
Avec ou sans le filtre ? Nettoyage à l'eau claire ? Quelle dose pour quel mélange ?

Première leçon tirée d'un essai endimanché qui apparaît comme une évidence
après réflexion mais qui est loin d'être aussi simple sur le moment : un citron ça se presse !
Petit conseil entre amis : si l'idée vous prenait de disposer un citron dans un blender pour un cocktail maison
haut en vitamines, STOP RIGHT NOW malheureux bobo !
Préférez votre presse-agrumes en plastique jaune acheté un soir de détresse au bazard du coin et depuis abandonné,
coincé sous l'évier entre le plat en pirex et la passoire SURVIVOR (ayant survécu à l'épreuve du four).

Car si rien n'indique dans le manuel en papier recyclé de la dite machine, traduit en 10 langues, 
les aliments compatibles avec une créativité débridée, laissant croire à une totale liberté de mouvements,
rappelez-vous qu'il existe toujours des conditions à une jouissance pleine et entière,
et ce dans quelque domaine que ce soit.

That's the second lesson of the day !
Partager cet article
Repost0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 14:38

On nous parle d'un monde connecté, sans frontière,
d'un village global où tout est accessible tout le temps.
D'une vie en réseau, à la vitesse d'un clic, sans problème de distance.
A quoi rime alors de rêver à ailleurs, de vouloir partir, de sacraliser une destination,
de préparer un voyage que l'on considère à l'autre bout du monde même si la moitié
de nos facebook friends y ont déjà mis les pieds et en reviennent blasés ? 
Pourquoi partir si c'est pour prendre la pose du touriste ?
Préférer un cheap trip au délice d'un prélassement oisif dans des contrées connues
et qui à première vue n'offrent plus de mystère ?

Et alors ?

Je veux entendre les sirènes, me retrouver perdue parmi les gratte-ciels, 
hurler après un yellow cab, manger un bagel au pastrami, croiser Woody...
Tout comme dans les films mais en vrai ! 


Partager cet article
Repost0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 13:20


NDEUR make a paper world
http://www.ndeur.com/

OK…

J’ai relativisé, respiré un grand coup et surtout arrêté de penser.

Ni une audition pour Fame, ni un concours de beauté.
Il n’est pas question d’être ridiculisée ou conspuée si je confonds ma jambe gauche avec mon bras droit,
si je suis raide comme un balai et que ma tenue n’est pas réglementaire.

Un rêve de midinette qui bavait devant Flashdance et les catalogues Repetto,
devenu réalité par la volonté d’un demi-dieu grec.
La classe.


Au programme donc, stretch yoga sur tapis de sol défoncé dans une salle mansardée.
Mon inconscient conscient, ma langue décollée du palais, mes doigts crochetés,
mes habitudes changées, la position du lotus et là,
le premier chakra qui s’ouvre sur fond de « Show must go on » inlassablement répété
dans une annexe les fenêtres ouvertes.


Alléluia !


L’impression d’avoir fait un truc dément, un truc que je n’aurais pas osé quelques semaines avant.


Se sentir bien, non se sentir CANON.
Prendre le chemin du retour sur un Vélib au top de sa forme.


Rien n’a changé tout a changé.

Il n’y a plus qu’à recommencer et faire de plus belle.
Voir les choses différemment.
A commencer par ma garde-robe et ce pantalon léopard que je n’ai encore jamais osé porter.
Why not ?

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 17:35

Character
http://www.character.fi/index.php

Face à lui, à lui faire la leçon qu'il connait par coeur, mieux que moi, sur comment oeuvrer.
Décalage. Il n'entend pas.
A bout de souflle, impossible pour lui. S'il décroche, qu'il daigne m'accorder une seconde d'attention,
il tombe.
Respecter cette volonté, en être fière aussi.

L'énergie du désespoir ?
Au contraire, la vaillance de l'aigle flambloyant.
Pour prouver aux yeux du monde qu'il ne doute pas, qu'il assume, qu'il assure.

We know it, my dear.

Etre là ...Attendre...Se tenir prête pour quand il aura besoin de moi.
Continuer à vivre et exister en solo. Apprécier ces quartiers d'été en liberté.
Le sentiment alors d'être une femme de soldat au combat, dévouée corps et âme.
Sommes-nous en guerre ?

Si oui, à coup sûr, il a gagné cette bataille.

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 15:21


Tracey Emin's - not so difficult to understand

Passage obligé que l'horoscope de la presse féminine que l'on dévore la dernière semaine
de décembre entre la dinde et la bûche aux marrons glacés.

2009 en cadeau avec le régime spécial lendemain de fête

Sous la justification carapacée "bullshit", des rêves de midinette pas assumés.
Quête désespérée d'un indice qui nous rassurera que l'an prochain, tout concorde,
tout ce dont tu avais toujours rêvé, entre le 15 mars et la première semaine de juillet
se réalisera comme par miracle grâce à la bonne étoile de saturne.
...
Hier soir, fin juillet, cachée sous "Suicide" d'Edouard Levé, je tombe sur la prophétie dépassée.
Pour voir, soleil en gémeau, lune en sagittaire, numérologie remémorés, erreur.
Mensonge et trahison ?

Pas l'ombre d'un changement, le miracle n'a-t-il donc pas eu lieu ?
...
Impossible qui'ils se gourrent à ce point.
Et si ailleurs était la vérité - hein Yoda ?
Et si les changements étaient bien réels mais invisibles à l'oeil humain, dans le reflet d'un miroir,
dans le compte rationnel des évèments vécus et perçus sans le recul nécessaire ? 

Je crois que j'ai trouvé.
Where are 2008, 2007, 2006...
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 09:31

Tony Ray-Jones / Tripper Boat, Beachy Head, 1968

L'été sera culturel.

Pause sur Scarlett en pleine crise de nerds, les yankees à la porte de la ville et Clark Gable en élégant bad boy.
Répondre à l'invitation. Jeu de Paume dans une heure.

Tourner inlassablement à la recherche d'une place pour rendre à Decaux ce qui lui appartient.
Les Tuileries assiégées en ce jour chaumé.
S'engouffrer dans la foule en sueur, guettant le passage de ces hommes à deux roues.
Pas l'ombre d'un courant d'air. Des corps décharnés...C'est l'hécatombe dans les allées du roi.
Impudique farniente.

A l'intérieur, des murs peints pour l'occasion, du noir et blanc et de la couleur pour mettre tout le monde d'accord.
Démonstration subtile de cette égalité face à la vulgarité avec ou sans manière.

Et nous dans tout cela ?
Sommes-nous au-dessus du lot ? Comment aurions-nous échappé à cette fatalité ?

Pour conjurer le mauvais sort, restons branchés avec un Frappuccino à l'hibiscus.

L'été sera FRESH !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens